Blog

Nous ne sommes pas nos comportements...

 

"Que je suis bête!"

Vous êtes-vous déjà dit cela? Sans doute...

Que vous procure cette phrase, comme sensation? Certainement rien de très intéressant ou très dynamisant! 

En effet, en énonçant cette phrase, nous agissons comme si nous énoncions notre identité, une définition de nous-même.

 

Avez-vous envie de vous définir par un comportement que vous avez eu?

N'êtes-vous pas "plus" que cela? Si bien sûr. 

 

Nous ne sommes pas nos comportements, et il est important de nous le rappeler. 

Un comportement que nous adoptons à un moment donné est celui qui nous a semblé le plus opportun (quelle que soit notre notion de cette opportunité - cela peut être juste parce que nous n'avons pas trouvé d'autre façon de faire). Ceci ne veut pas dire que nous n'en sommes pas responsables bien sûr. Mais considérer cela nous amène à sortir du jugement permanent que nous faisons de nous...

Si un comportement que nous avons eu ne nous plaît pas, pour une raison ou une autre, nous pouvons décider de le changer. Nous ne changerons pas notre identité, mais bien la réaction que nous avons à un moment donné, dans une situation donnée.

Lire la suite

Situation stressante: que fais-je?

 

Le stress est, par définition, la réaction de notre organisme à une contrainte dans notre environnement.

Ce n'est pas une émotion, mais bien la réponse de notre mental et de notre corps à une situation donnée.

Lire la suite

Plein de choses à faire!

Avez-vous parfois l'impression d'être très efficace, parce que vous jonglez avec plusieurs tâches à la fois?

C'est une idée que beaucoup d'entre nous ont! Cette croyance peut venir de notre éducation ou encore de notre environnement... son origine n'est pas très importante...

Mais la question à nous poser est la suivante: est-ce vrai?

En fait, si on y réfléchit bien, faire plusieurs choses à la fois nous laisse finalement plus stressés et fatigués qu'autre chose. Evidemment, si ce sont des petites tâches qui ne demandent pas une grande attention, il est tout à fait possible d'optimiser notre temps en en faisant deux en même temps... Mais si on pense à deux tâches qui demandent réflexion et présence, nous ne pouvons pas nous impliquer totalement dans chacune simultanément!

Notre esprit va passer sans cesse de l'une à l'autre, sans réellement "entrer dedans" et au final nous ne seront même pas satisfaits de ce que nous avons accompli...

Faire une chose à la fois va nous permettre d'être plus dans l'instant présent, d'en profiter et d'être efficaces. 

Il nous faudra peut-être changer quelques habitudes organisationnelles (liste de tâches, se préserver des distractions, ...), mais cela en vaut la peine...

 

Lire la suite

Le pourquoi de nos actions...

 

Vous demandez-vous parfois pourquoi vous faites ce que vous faites?

 

Bien souvent, nous agissons de telle ou telle façon sans y penser, que ce soit parce qu'on nous l'a appris ou parce que les autres font ainsi...

Cela peut nous amener à effectuer des actions qui vont en fait à l'encontre de quelque chose en nous, ce qui peut avoir comme conséquence au final un état bien négatif (mal-être, déprime, ou carrément épuisement...).

 

Dès lors, se poser la question de "pourquoi fais-je cela, comme cela?" peut nous aider à y voir plus clair.

Bien sûr, la réponse à cette question peut nous déstabiliser, c'est le moment où il nous faut garder un oeil d'observateur bienveillant par rapport à nous-même.

 

Lire la suite

On ne peut pas ne pas communiquer...

 

Pensez-vous qu'il vous arrive de ne pas communiquer?

Il y a de grandes chances que oui, mais ce n'est pas tout à fait vrai. En réalité, nous communiquons, que nous le voulions ou non.

 

Par exemple, même lorsque vous restez assis(e) sans parler ni bouger, vous donnez, par votre attitude, quelque chose à l'autre.

 

Lorsque l'on parle de communication, on pense tout de suite aux mots que nous utilisons. Ceux-ci constituent la communication verbale. Mais savez-vous que ces mots que nous employons ne comptent que pour quelques pourcents dans ce que notre interlocuteur reçoit comme message?

En fait, une grande partie de ce que nous donnons à l'autre relève de la communication non verbale. Celle-ci reflète, bien plus que les mots employés, notre ressenti et notre état d'esprit du moment.

Voici quelques composantes de cette communication non verbale: le ton et le débit de nos paroles, la position de notre corps, notre regard et les expressions de notre visage...

Sachant cela, nous pouvons facilement comprendre que ne rien dire ne nous empêche pas de communiquer un message...

 

Communication

 

Avez-vous déjà remarqué que les grands leaders de notre monde manient (ou maniaient) très bien tous ces éléments de communication non verbale? Donner une force tranquille à une idée en l'énonçant calmement et posément, ou au contraire dynamiser un slogan en le criant et en y faisant partiper notre corps...

Plus personnellement, vous êtes-vous déjà penché(e) sur votre attitude corporelle dans des moments de stress (entretien d'embauche, dispute, appréhension d'un examen)?

Petit exercice du jour: mettez-vous devant un miroir et imaginez-vous vous présenter à quelqu'un... Dites-le à voix haute: "je m'appelle...". Ensuite, redressez-vous, levez la tête, souriez et répétez la même chose: "je m'appelle...".

Voyez-vous une différence? Sans doute... 

Vous pouvez dès lors penser à n'importe quelle situation (passée ou future) et à votre façon de communiquer dans celle-ci... Alors? Pensez-vous que votre message aurait pu, ou pourrait, être plus efficace en changeant au moins une donnée de communication non verbale?

 

 

Renoncer... ou s'adapter...

 

Il est peut-être arrivé à certains d'entre nous de devoir faire face à quelque chose de difficile: une maladie grave.

Le jour où nous apprenons que nous souffrons d'une maladie grave, notre monde est bouleversé. Ce sont nos projets, un à un, qui semblent devoir s'effacer. Notre vie qui paraît ne plus nous appartenir, notre corps qui a l'air d'être un véhicule inadapté mais dont on ne peut pas changer...

Ce genre d'annonce a le même effet que la perte d'un être cher, et nous avons dès lors un deuil à vivre, qui passera par différentes étapes:

- le choc: cette annonce est aussi violente qu'un coup de poing en pleine figure, suivi du sol qui s'ouvrirait sous nos pieds. Il faut en plus parvenir à comprendre en quoi cette maladie consiste, quelles en seront les conséquences dans notre quotidien...

- la colère: qui est responsable, pourquoi ça tombe sur nous, qu'avons-nous fait pour mériter ça? 

- le marchandage: nous cherchons la petite chance que ce ne soit pas vrai, le "truc" qui ferait que notre vie ne change pas...

- la dépression: c'est le moment où nous baissons les bras. C'est comme ça, il n'y a rien à faire, pas d'espoir à chercher. La maladie est là, et on est anéanti...

- l'acceptation: il faut du temps pour cela, mais on peut parvenir à une certaine sérénité par rapport à cette maladie. Oui, c'est injuste. Oui, il y aura des moments difficiles. Oui, l'incertitude s'est installée. Mais... nous, nous sommes là aussi. Différents d'avant l'annonce, car plus conscients de la valeur de tout, de chaque moment, de chaque journée. La maladie fait partie de notre vie, mais elle n'est pas nous.

Ces étapes sont nécessaires à notre parcours, et il est bon de ne pas les brusquer. Nous avons tous besoin de plus ou moins de temps... Mais une chose est sûre: il ne faut pas vouloir les effacer, ou les ignorer. Elles font partie de notre évolution.

Et lorsque l'acceptation fera ses débuts, nous la sentirons bien arriver. C'est à ce moment que nous allons penser que oui, certains projets devront sans doute être repensés, certaines de nos valeurs changeront sûrement... mais tout cela ne nous empêchera pas de vivre notre vie le plus sereinement possible.

Plus tard, nous penserons peut-être même à des changements effectués par obligation, qui au final nous aurons été très bénéfiques...

Et quand nous serons dans un jour plus difficile, nous chercherons à puiser du positif dans cette grande partie de nous qui n'est pas cette maladie...

Nous nous fixerons des objectifs, petits ou grands, et nous passerons à l'action. Nous n'oublierons pas de nous regarder avec bienveillance, et nous saurons que nous nous sommes adaptés, mais que nous n'avons pas renoncé. 

Lire la suite

Votre vie vous semble compliquée?

 

Avez-vous parfois l'impression que votre vie est compliquée?

Ce n'est pas tellement étonnant... à notre époque, tout autour de nous donne l'impression que si on ne vit pas à 100 à l'heure, ce n'est pas normal...

Voici donc trois petites choses simples à mettre en place, pour trouver un peu plus de quiétude dans votre quotidien.

 

1. Faites une chose à la fois!

Tant qu'une tâche n'est pas terminée, nous la gardons à l'esprit. Cela peut vite, à la fin d'une journée, nous faire nous sentir submergés par les choses à faire! Dès lors, il est important de travailler sur notre organisation. Donnons des priorités à chaque tâche, fixons du temps pour chacune. Nous ne pouvons nous dédoubler, il faut bien l'accepter, donc parfois nous devrons lâcher un peu prise sur notre perfectionnisme... A partir de cela, nous pouvons nous focaliser sur ce que nous sommes en train de faire et uniquement sur cela.

Nous nous penchons ici sur les tâches à réaliser, mais cela vaut aussi bien sûr pour les moments de détente et de plaisir. Là aussi, nous focaliser sur ce que nous sommes en train de vivre va nous permettre d'augmenter notre bien-être, et nous fera rester plus longtemps dans cette bonne vibration...

 

2. Intéressez-vous aux informations mais sans indigestion!

Les fils d'actualités des sites d'informations sont constamment mis à jour, et nous pouvons avoir la tentation d'aller voir "ce qu'il se passe dans le monde" plusieurs fois par jour. Malheureusement, ces actualités rendent plutôt compte des choses négatives qui se sont passées, que des bonnes nouvelles... Dès lors, nous pouvons nous sentir un peu démoralisés, minés, pas cette impression qu'il ne se passe que des mauvais événements par-ci par-là...

Prendre l'habitude de consulter les informations une ou deux fois par jour (the less the better) vous permettra de ne pas être englué(e) dans des détails sordides dont vous n'avez pas besoin...

 

3. Dormez mieux! 

Le fait d'être constamment sollicité de différentes façons peut également perturber notre sommeil... Quelques astuces simples peuvent aider à améliorer celui-ci. Etablissez une routine calme avant d'aller dormir (bain ou douche, lecture, thé), aérez votre chambre, évitez les téléphones et autres appareils connectés à côté de votre lit, essayez de vous coucher à heure fixe et enfin, notez avant de vous coucher les points non achevés de votre journée, cela vous permettra de ne pas les prendre avec vous dans votre lit!

Evidemment, certaines pathologies peuvent également être responsables d'un mauvais sommeil, dès lors, en plus des conseils ci-dessus, il est important de demander l'aide de professionnels compétents, car l'importance d'un repos correct n'est plus à démontrer...

 

Simplicite

 

Bien sûr, il y a encore d'autres habitudes à prendre pour être plus serein jour après jour, mais essayez déjà ces trois-là, et nous en aborderons d'autres prochainement!

La réussite???

 

La fin de l'année scolaire est arrivée, et avec elle, beaucoup de messages de félicitations aux uns et aux autres...

Comme plusieurs personnes l'ont très justement fait remarquer, sur les réseaux sociaux entre autres, il n'y a pas que les résultats chiffrés qui comptent. Certains, petits ou grands, ont peut-être fait des efforts plus que remarquables, pour finalement ne pas recevoir les félicitations escomptées.

Parce que les points n'ont pas été superbes, parce que le diplôme est ajourné, ou encore parce que les opportunités espérées ne se sont pas présentées, le mot réussite n'a pas été employé...

Mais, au final, c'est quoi, la réussite???

Evidemment, il y a la réussite évidente et tangible, qui saute aux yeux du plus grand nombre. Mais il y a aussi la petite victoire personnelle: de meilleurs résultats obtenus dans un cours difficile, une peur qui a été dépassée pour déposer son CV chez un employeur impressionnant... 

 

Ascension

 

Les grands succès évidents ne valent pas plus que les petits exploits personnels. Personne n'a une plus grande, ou une plus petite, valeur que son voisin car il a mieux ou moins bien réussi à l'école ou dans son travail.

La réussite, c'est avant tout une histoire personnelle, éventuellement de dépassement de soi, mais surtout de perception...

Nous n'aspirons pas tous aux mêmes choses et c'est tant mieux, la vie n'en est que plus intéressante. N'oublions pas que ce qui est important pour l'un ne l'est pas nécessairement pour l'autre, et ne jugeons pas sur des critères stéréotypés et réducteurs. Nous avons tous nos propres montagnes à franchir, nos propres limites à dépasser, et notre respectabilité ne tient pas là-dedans...

Choisir... renoncer ou être vraiment attentif à soi?

 

En ce mois de juin, certains d'entre nous ont des choix à faire pour l'année scolaire prochaine: une option, un cursus ou peut-être même un début de carrière.

Et parfois, nous pouvons hésiter sur la voie à choisir. Peut-être que nos pensées sont partagées entre deux possibilités, ou peut-être encore que notre coeur et notre tête ne sont pas en phase sur notre avenir...

 

André Gide a dit que choisir, c'est renoncer. Mais est-il nécessaire de le voir comme cela?

Cette réflexion apporte un côté négatif à cette action de choisir. Ne pourrions-nous pas voir cela comme uniquement décider de ce qui est le meilleur pour nous?

Lire la suite

1, 2, 3...

 

Faites-vous parfois un petit bilan de votre journée?

Si oui, comment procédez-vous?

Peut-être en listant ce que vous avez fait de vos tâches prévues, ou encore en pensant à ce que vous n'avez pas fait... Parfois, vous pouvez même commencer à réfléchir à votre journée, et sentir déjà le poids du lendemain, où il faudra recommencer certaines tâches, ou en ajouter de nouvelles...

Vous pouvez aussi choisir de faire un bilan positif et dynamisant. Tout simplement, il vous suffit de lister trois choses qui vous ont apporté du bonheur aujourd'hui. Trois choses qui vous ont plu, qui vous ont enthousiasmé(e) ou encore qui vous ont motivé(e)... En résumé: trois choses positives de votre journée.

Lire la suite

La persévérance...

 

 

Aller au bout de ses idées, de ses rêves... 

Lire la suite

Si chacun apporte sa pierre à l'édifice...

A notre époque, merveilleuse à bien des égards, mais également parfois effrayante par les violences et les drames qui l'émaillent, beaucoup d'entre nous expérimentent un sentiment d'impuissance...

Pourtant, nous pouvons décider, chacun, d'apporter quelque chose de bon dans ce monde.

Ainsi qu'un maître zen l'a énoncé: "La seule façon de lutter contre l'obscurité est de répandre la lumière".

Et si nous choisissions, chacun à notre façon, de répandre un peu de lumière, un peu de positif et d'enthousiasme autour de nous?

Que ce soit par un sourire, une parole gentille, un acte d'aide à l'autre, un projet d'amélioration de quelque chose... Nous avons tous cette possibilité en nous.

Qu'en pensez-vous? Qu'allez-vous faire aujourd'hui pour donner un peu de cette lumière que vous avez envie de voir autour de vous?

Lire la suite

Equilibre... vraiment?

Tous les jours, nous entendons qu'il est bon de rechercher l'équilibre... l'équilibre entre notre vie privée et notre vie professionnelle, entre l'image que l'on montre de nous et qui nous sommes vraiment, entre ce que nous donnons et ce que nous recevons...

Cela semble un peu théorique, comme s'il fallait absolument jauger tout et être en permanence dans le contrôle, pour ne pas privilégier un domaine plutôt qu'un autre, ou encore une personne plutôt qu'une autre...

Nous ne sommes pas tous touchés par ces propos, car pour certains d'entre nous, un autre mot reflète plus ce que nous voulons atteindre...

Lire la suite

La plus grande victoire...

 

"La plus grande victoire, c'est celle sur soi." Platon

 

Winner

 

Nous vivons dans une société qui nous habitue dès l'enfance à nous comparer les uns aux autres... mais qu'est-ce que cela nous apporte réellement? De la jalousie, de la mauvaise estime de soi? Ou encore une prétention ou une arrogance inutiles?

L'esprit de compétition est un moteur plutôt intéressant et surtout très puissant. Si nous voulons dépasser quelque chose, nous sommes capables de mettre ce qui est nécessaire en place pour le faire (dans tous les domaines: sport, études, capacités personnelles, ...).

Mais notre confiance en nous, nous l'augmentons en nous référant à nous-mêmes et en nous dépassant!

Pour cela, nul besoin de nous élever au-dessus des autres, et encore moins de les rabaisser. La réelle compétition, elle se joue en nous, avec un seul joueur et un seul adversaire...

 

 

 

2017

 

Quelle(s) destination(s) allez-vous vous fixer cette année?

Lire la suite

L'importance de tout...

A notre époque mouvementée, nous avons peut-être tous envie d'un monde meilleur.

Mais parfois, nous pouvons nous dire que ce que nous faisons n'a pas d'importance à l'échelle du monde entier... Alors, pourquoi le faire? Qui sommes-nous pour vouloir changer quelque chose?

Goutte ocean

"Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan. Mais si cette goutte n'existait pas dans l'océan, elle manquerait."

Mère Teresa

Qu'en pensez-vous? Quelle sera la goutte d'eau que vous apporterez au monde aujourd'hui?

 

Attendre... mais pourquoi?

"Le plus grand obstacle à la vie est l'attente, qui espère demain et néglige aujourd'hui." Sénèque

Obstacle

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez envie de quelque chose? Pourquoi attendez-vous? Passez à l'action, et n'oubliez pas qu'un pas, même un petit, nous fait avancer sur le chemin de notre objectif...

Où aller? Et comment?

Lorsque vous devez aller quelque part, vous programmez sans doute votre GPS de façon précise...

Eh bien, dans votre vie quotidienne, il est important de faire la même chose: programmer précisément.

C'est à cela que sert le fait de se fixer un objectif! En effet, s'il est très facile de se dire qu'on ne veut pas ou plus quelque chose, il peut être nettement plus compliqué de se dire ce que l'on veut à la place de ce quelque chose...

Destination

 

 

 

 

 

 

 

 

Tant que vous n'avez pas défini un objectif précis, vous ne savez pas exactement où vous voulez aller! Dans ce cas, comment comptez-vous y arriver? En ayant de la chance, ou peut-être en comptant sur le hasard? Non bien, sûr, vos objectifs doivent dépendre de vous, de votre envie, de votre motivation et enfin de vos actions.

Et c'est seulement avec cet objectif en tête que vous pourrez vous poser la question importante suivante pour justement passer à l'action: comment? 

Le coaching? Pour qui?

Vous êtes-vous déjà demandé(e) si un coaching pourrait vous apporter quelque chose? 

Peut-être hésitez-vous à faire appel à un coach, car vous n'êtes pas sûr(e) que cela vous serait bénéfique?

Voici quelques situations dans lesquelles un coaching pourrait vous intéresser...

Lire la suite